EXPOSITION BiLLGRABEN Benjamin Begey

Centre culturel François Mauriac
Bouliac
Du 07 au 09 octobre
EXPOSITION BiLLGRABEN Benjamin Begey

Partager sur

Lien

Lien copié

Partenariat Mairie de Bouliac et l’association Le Jardin des Asphodèles

Vernissage avec performance

vendredi 7 octobre à partir de 19h

Entrée libre

Installation / Performance / Vidéo

Benjamin Begey, artiste Franco-Suisse, associe l’art contemporain avec l’art du Feng Shui à travers des installations/performances. Ses œuvres sont construites exclusivement avec des volants de badminton usagés, récupérés dans les clubs. Les installations se transforment en fonction de la spécificité des lieux, suggérant l’idée d’impermanence. Le Feng Shui signifie littéralement Vent et Eau. Le volant de badminton, fait de liège, de plumes d’oies et de canards, s’est révélé être un objet de prédilection pour faire apparaitre ces 2 énergies naturelles. Scénographe/plasticien s’impliquant pleinement dans la dimension corporelle et le mouvement, Benjamin Begey dessine des chemins abordant l’environnement comme créateur de l’Homme et ses œuvres.

» Je ne mène pas une vie, c’est la vie qui me mène ». Ella Maillard

Depuis 10 ans, les projets uniques de BiLLGRABEN sont présentés dans des contextes très différents entre la France et la Suisse : Carreau du Temple Festival JOGGING Trente Trente à la DRAC Nouvelle Aquitaine, FRAC Les Abattoirs, Observatoire astronomique FBX en Valais, Championnats du monde Badminton à Bâle, Internationaux Badminton à Paris, ART GENÈVE, Musée des beaux-arts de Bordeaux… de façon sauvage dans la rue et la nature.

Le nom de BiLLGRABEN prend sa source en Suisse, dans le site de l’ILLGRABEN, cirque rocheux qui s’effondre à une échelle très rapide, par l’effet de l’érosion et d’une rivière de laves torrentielles. On y trouve à son pied, un pont bhoutanais construit pour relier les peuples des montagnes. A l’image d’une montagne aussi fragile qu’un mandala de plumes, les installations/performances égrènent leur propre mesure du temps et véhiculent la notion de l’impermanence.

Dans un geste écologique et à travers un protocole de récupération inhérent à ma création, j’ai mis en place une boucle de récupération des volants usagés avec les clubs de Ligue de Nouvelle-Aquitaine de Badminton. C’est une forme de développement durable reconnue par les fédérations françaises et suisse de Badminton. Je réutilise les mêmes matériaux volants, en augmentant leur nombre depuis 2012.

Calendrier

A votre agenda !

Le contenu de cet article est rédigé sous la responsabilité de Bouliac

Annonces locales

Actualités
Agenda
E-boutique
Annuaires